• Connaissance puis prise de conscience progressive au cours des 20 dernières années de militantisme progressif pour le logiciel livre
  • Tant que les ordis étaient autonomes le problème de la vie privée ne se posait pas, se posait la liberté de faire ce que l'on veut, l'exigence d'être en contrôle : la réponse le logiciel libre qui directement ou indirectement (via les experts de confiance) permet d'accéder au code. Coup de génie de RMS la GPL qui en même temps garantit cet accès et rend la mutualisation viable
  • Les succès est grand et en tant qu'outil (ce qui fait travailler un ordi) le logiciel libre s'est imposé et en ce sens le mouvement open source y est dominant : la liberté individuelle n'est pas importante, c'est la liberté du code qui compte.
  • Le mouvement open source qui ne considère que les dimensions techniques et économiques est devenu dominant dans le monde des producteurs de logiciel au point que l'on peut dire qu'il a gagné. d'un point de vue industriel et commercial l'informatique est passé de l'étape ce qui domine c'est le matériel, à ce qui domine c.est le logiciel et est en train de finir de basculer à l'étape ce qui domine c'est le service
  • Tout change avec internet qui devient important et accessible à tout le monde : ce qui est en train de compter c'est les contenus et d'un plan personnel nos données
  • c'est la qu'apparaît la problématique de la vie privée qui elle est incompatible avec le mouvement open source : on comprend alors la vision de RMS, il faut une garantie de non contrôle sur tout le code qui devient encore plus importante que quand le code était sur notre ordinateur
  • La vie privée est une dimension sociale ou réseau elle n'a de sens que par rapport aux autres et demande donc des garantie par rapport aux autres : seul le mouvement free le permet
  • ainsi je peux plus facilement faire un compromis sur le code installé sur ma machine autonome, j'ai quand même le contrôle de ma machine, mais il n'en va pas de même en réseau
  • fortement inspiré par le livre de Tristan Nitot

Reprendre contrôle du courriel

  • c'est névralgique
  • j'ai commencé par acheter un nom de domaine qui me soit personnel et que je pourrai garder quelque soit la solution retenue. C'est une garantie d'autonomie et de flexibilité
    • j'ai choisi pascot.ca, c'est personnel et facile à se rappeler (pour moi et pour ceux qui veulent me contacter)
    • et comme adresse courriel daniel@pascot.ca : en ce qui concerne mon identification je ne cherche pas l'anonymat. <font inherit/inherit;;#0000CD;;inherit>Je ne veux pas me cacher mais ne pas laisser de trace hors de mon contrôle</font>
  • installer son propre serveur est hors de ma portée, j'ai don cherché un fournisseur de ce service et fini par me décider pour indie.hoster qui offre des services à framasoft mais en vend. Leur philosophie me va bien, j'ai donc aceté un service cloud qui inclut la gestion du courriel
  • mes photos sont sur piwigo.com, elles y restent pour le moment (payant mais sous mon contrôle total)
  • <font inherit/inherit;;#0000FF;;inherit>je ne veux pas des services gratuits mais sous mon contrôle : directement pour les données, indirectement pour le code</font>
  • vie-privee/temognage-daniel.txt
  • Dernière modification: 2016/10/29 10:26
  • par dpascot