Projet "Exit Facebook"

Par Jean Leblond et Daniel Pascot exit-facebook.jpgCe projet a pour but de sensibiliser nos membres aux risques de l'utilisation de la plate-forme sociale Facebook. Elle contient plusieurs liens intéressants pour amorcer ou continuer leur réflexion sur le sujet. Enfin, elle propose une stratégie pour s'en départir et fermer définitivement son compte. Merci de transmettre au CA (ca@linuq.org) toute autre information utile pouvant bonifier ce contenu.

Pour accéder aux derniers articles publiés sur le Web à ce sujet, vous pouvez :

  • entrer dans la barre d'adresse de votre navigateur https://www.qwant.com/?q=facebook&t=all
  • cette adresse accède au moteur de recherche Qwant - Canada fr - (respectueux de vos libertés et pas sous l'emprise de Google)
  • consulter la colonne “Actualités”.

Bonne lecture!

  • Le Devoir, 21 mars 2018, Inquiétude à Québec sur les banques de données politiques : La ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques, Kathleen Weil, se dit « très inquiète » du détournement de données personnelles colligées par les géants du Web à des fins de manipulation de l’opinion publique lors de campagnes électorales.
  • Le Soleil, 4 avril 2018, Pierre Asselin, Qui peut savoir quoi sur vous? La semaine dernière, le gouvernement libéral a défait une motion de Québec Solidaire demandant aux partis politiques de dévoiler les contrats qu’ils auraient signés avec des firmes externes de collecte de données. C’est regrettable, parce qu’à quelques mois d’une élection, cela aurait permis de savoir si les partis utilisent ces sources externes pour alimenter leurs propres bases de données.
  • Le Soleil, 14 avril 2018, Marc Allard, Comment se protéger du vol d'identité? 5 conseils du sergent-détective Denis Falardeau, de l’unité des fraudes du Service de police de la Ville de Québec :
    • Enlevez votre date de naissance sur Facebook
    • Complexifiez et variez vos mots de passe
    • Surveillez vos transactions
    • Gardez votre portefeuille près de vous
    • Cachez votre NIP
  • Journal de Québec, 21 juillet 2018, Joseph Facal, Bye bye Facebook
    • Quitter Facebook a été difficile technologiquement parlant, nécessitant le coaching d’une connaissance experte dans le domaine.
    • L'auteur y voit toutes les pathologies de notre époque : le besoin maladif d’être réconforté, l’obsession de la compétition, le triomphe du mensonge, le déclin du respect et du civisme, la dépendance toxique.
    • Colossale supercherie…“Zuckerberg dit qu’il entend désormais traquer sérieusement les fake news sur Facebook. C’est Facebook au complet qui est une plateforme pour que les gens y présentent des portraits d’eux-mêmes qui sont des fake news !”

joellel_ccby-2.0.jpgImage par Joelle L (CC-BY-2.0) D'abord cet article de Salim Virani, Framasoft, 8 janvier 2017 : Et si on laissait tomber Facebook? Vous y trouverez ces informations :

  • Par quoi remplacer Facebook lorsqu’on va supprimer son compte? Par de vrais contacts sociaux!
  • Les dernières clauses de la politique de confidentialité de Facebook du 30 janvier 2015 sont vraiment dangereuses.
  • Aucune de vos données sur Facebook n’est sécurisée ni anonyme, quels que soient vos paramètres de confidentialité.
  • Repérage de vos lectures, lecture de messages privés, surveillance audio, reconnaissance faciale, localisation, profils précis, modèles comportementaux (comme vos âge, sexe, orientation sexuelle et opinions politiques).
  • Révélations aux banques, aux compagnies d’assurances, aux gouvernements et, évidemment, aux annonceurs.
  • Je n'ai rien à cacher (histoire célèbre d'une adolescente enceinte qui a vu sa grossesse révélée au grand jour par le magasin Target). Idem pour vos données.
  • Extraits des « Conditions d’utilisation ».
  • Il y a une foule de violations de la vie privée qui ne peuvent être désactivées, comme permettre aux publicitaires d’utiliser votre liste de contacts, couper la façon dont Facebook suit ce que vous lisez sur Internet, ou empêcher Facebook de collecter d’autres informations sur vous.
  • En cesant d'utiliser Facebook, les gens m’ont téléphoné, et on s’est vraiment donné de nos nouvelles. Ma famille était plus en contact. Mon frère m’a envoyé des courriels avec des nouvelles. Des amis sont venus chez moi me dire bonjour. C’était, disons, social.
  • Facebook va jusqu’à laisser des organisations politiques bloquer vos communications.
  • Votre habitude d’utiliser Facebook implique que d’autres personnes doivent utiliser Facebook. C’est un cercle vicieux.

Richard Stallman, le RGPD et les deux faces du consentement Il réagit au scandale Facebook/Cambridge Analytica, en élargissant la perspective à la problématique de la surveillance. Pour lui, le problème ne vient pas de Facebook en particulier, mais du fait que la législation sur la protection des données personnelles ne va pas assez loin…

Vidéo "Quitter les réseaux sociaux pendant un mois meilleure décision

  • A la suite du scandale Cambridge Analytica, des internautes et des personnalités appellent les utilisateurs de Facebook à supprimer leur compte.
  • Après avoir regardé un Ted Talk qui compare les réseaux sociaux aux jeux d'argent, Emma Fierberg de Business Insider US a décidé de complètement arrêter tous les réseaux sociaux pendant un mois.
  • Son verdict: elle dort mieux et se concentre plus facilement.

La difficulté dépend de l'usage : The Conversation - Pourquoi il est si difficile de quitter Facebook

The Conversation - Why we should all cut the Facebook cord or should we

New York Times - The Latest Data Privacy Debacle

Le Monde - Les décodeurs, cookies, mouchards, comment vous êtes suivis sur internet

Les Echos, France - Données personnelles Facebook - Condamne en Allemegne

Des changements en cours (enfin) Numerama.com - Facebook restreint l'usage des données par des tiers, ce que cela va changer pour vous

Wozniak said he'd rather pay for Facebook than have his personal information exploited for advertising. And he heaped praise on Apple for respecting people's privacy. On est bien d'accord avec ça et c'est ce qu'on promeut. Mais quand il dit ensuite “Apple makes its money off of good products, not off of you,” Wozniak said. “As they say, with Facebook, you are the product.” C'est surement vrai pour le Apple qu'il a participé à créer mais plus aujourd'hui Multinationales.org - Apple, une machine à cash qui appauvrit les sociétés et exploite les multinationales

Et il n'y a pas que Facebook USA Today - YouTube hit complaint child advocacy groups which say illegally targets kids

The Conversation - Facebook et le paradoxe de la vie privee fait penser à une question : est-ce que notre vie privée ne vaut plus rien puisque la gratuité est une condition à l'usage d'un réseau dit social ?

Fermer ne veut pas dire effacer : The Conversation - Pourquoi vos données survivront à la suppression de votre compte Facebook et quels en sont les risques

exit-facebook-horloge.jpgEnsuite, cet autre article de blog de Sana secrets of shine, 26 septembre 2017 : Mes 5 raisons de quitter Facebook

  • “…je me suis demandé ce que ce réseau social m’apportait réellement.”
  • “J’ai constamment envie d’être ailleurs alors que le bonheur c’est ici et maintenant…”
  • “De plus, je perds un temps fou, et c’est autant de temps en moins pour concrétiser mes projets.”
  • “Je n’ai de cesse de comparer ma vie à celles des autres.”

Voici donc les 5 raisons qui me poussent à supprimer mon compte Facebook :

  1. l’hypocrisie de certains clichés,
  2. la course effrénée à la comparaison,
  3. l’insatisfaction vis-à-vis du moment présent,
  4. la considérable perte de temps,
  5. le voyeurisme exacerbé.“

Autre article du blog de Kristen v. H. Middleton, 14 janvier 2017 : Pourquoi je ne suis plus sur Facebook

  • Vous pensez sérieusement à passer moins de temps sur les réseaux sociaux? Voici les raisons qui ont poussé cette jeune femme à franchir le pas, et elle s'en félicite chaque jour.
  • “Cela fait aujourd'hui trois ans que j'ai supprimé mon compte Facebook. Pas suspendu temporairement. Supprimé.”
  • “Quitter Facebook m'a permis de me défaire de tous les liens affectifs et intellectuels superflus auxquels je m'étais agrippée.”

le-coup-de-crayon-du-21-mars.jpg

Le Soleil 21 mars 2018

Autre article par David Glance, The Conversation, Director of UWA Centre for Software Practice, University of Western Australia, 20 mars 2018 : Il est impossible de protéger les utilisateurs de Facebook contre l’exploitation de leurs données

  • L'application “thisisyourdigitallife”
  • Profil psychométrique pour publicité ciblée
  • Facebook peu engagé pour protéger les données de ses utilisateurs
  • Pour protéger vos données des réseaux sociaux, quittez-les

facebook-les-procureurs-de-new-york-et-du-massachusetts-lancent-une-enquete

  • Selon plusieurs médias, le cabinet spécialisé Cambridge Analytica a récupéré, à leur insu, les données personnelles publiées sur Facebook par 50 millions d'utilisateurs à des fins commerciales et politiques.

Journal de Montréal, 20 mars 2018 : “Le Commissariat à la protection de la vie privée enquêtera sur Facebook” enquete-sur-facebook-et-son-utilisation-des-renseignements-personnels contenant ces liens :

Scandale Facebook il faut se reveiller, par Karim Banessaieh, La Presse, 20 mars 2018 :

  • Sondage trompeur
  • Données obtenues sous de fausses représentations
  • L'affaire Cambridge Analytica en cinq temps :
  1. 2013 - Fondation
  2. 2014 - Élections
  3. 2015 - Informations
  4. 2016 - Révélations
  5. 2018 - Dénonciation

Avant de supprimer son compte, on peut télécharger une archive du contenu de notre compte Facebook :

  1. Aller dans les paramètres de FB
  2. Cliquer sur “télécharger une copie de vos données”
  3. Télécharger l'archive

En extrayant l'archive sous forme de pages web liées (comme un mini site web), vous pourrez consulter ce qu'elle inclus :

  • Publications, photos et vidéos que vous avez partagées,
  • Vos messages et discussions instantanées,
  • Informations de la section “À propos de votre profil”
  • Vos vidéos et photos, et plus.

Vous pouvez transmettre un dernier message à vos amis pour les informer, en échangeant vos adresses courriel pour les futures communications. Ou mieux, échangez vos adresses de résidence pour des contacts plus humains en personne!

Article de rcinet.ca par Zoubeir Jazi, 17 mars 2018 : Comment supprimer un compte Facebook, Instagram ou Twitter?

Suivre la procédure simple “Supprimer un compte Facebook”.

Ce message s'affichera : “Nous rassemblons vos informations et enverrons un e-mail à (votre adresse email liée à votre compte Facebook) lorsqu’elles seront prêtes au téléchargement.”

Vous ne devrez pas utiliser votre compte Facebook pendant 30 jours, pour éviter qu'il se réactive.

La page contient aussi les procédures “Supprimer un compte Twitter” et “Supprimer un compte Instagram”.

Autre lien expliquant comment quitter Facebook : http://www.01net.com/astuces/comment-supprimer-definitivement-son-compte-facebook-1383671.html



mastodon.jpg

Mastodon

Le plus grand réseau social décentralisé au monde, gratuit et à base de logiciel libre

  • Allez sur le site (lien ci-dessus)
  • Comment ça fonctionne? Sélectionnez le bouton “Comment ça fonctionne” (vidéo bilingue explicatif)
  • Parcourez les paragraphes au bas de leur page d'accueil (approfondir les notions du vidéo précédent)
  • Avant de penser à créer une instance pour LinuQ, commençons par trouver une communauté proche des valeurs de notre club et expérimenter…(on peut filtrer sur “I speak Français”)
  • Choisissons pour explorer ensemble la même instance, le but étant d'échanger entre membres LinuQ.
  • A partir de la page https://joinmastodon.org/ joignons donc framapiaf.org:
    • “Framapiaf is Framasoft's Mastodon instance. Framasoft is a popular and educational network…”
    • Microblogging libre et fédéré
    • Stable, 4,8k people (donc plus de 4 800 membres).
    • Cette instance est référée dans la section Réseauter de Framasoft.
    • Vous pouvez consulter 1) les règles de l'instance et 2) les termes de service (vous conviennent-elles?)
  • Du lien précédent, cliquez sur le bouton “Créer un compte”

  • Identifiant @framapiaf.org : vous pouvez utiliser un alias (j'ai utilisé “foxtrot@framapiaf.org”)
  • Adresse de courriel : entrez une adresse d'un de vos comtes de messagerie
  • Mot de passe : créez un mot de passe de votre nouveau compte framapiaf.org lié à votre adresse de messagerie ci-dessus (pas le mot de passe de votre compte de messagerie)
  • “S'INSCRIRE”

  • Connectez-vous à votre compte de messagerie pour confirmer la création du compte framapiaf lié à votre compte de messagerie.
  • Ouvrez le courriel “Merci de confirmer votre inscription sur framapiaf.org”:

  • (Si vous ne l'avez fait précédemment) vous pouvez consulter 1) les règles de l'instance et 2) les termes de service (vous conviennent-elles?)
  • Cliquez sur “Vérifier l'adresse de courriel”

  • Sur la page de framapiaf :
    • “Votre compte a été validé”
    • Entrez l'adresse de votre compte de messagerie et le mot de passe lié que vous avez saisi précédemment, “SE CONNECTER”
  • Connection, affichage de la page “A propos” et “Conditions d'utilisation” de ce réseau social :

  • Lien “Retour vers Mastodon”





  • Réception d'un courriel de bienvenue:


  • On peut “ajouter Mastodon (framapiaf.org) comme application pour les liens web+mastodon” par le bouton “Ajouter l'application”, ce qui…? :-(
  • Note: les bénévoles (ou leur serveur) peuvent prendre entre quelques minutes et quelques heures pour vous transmettre votre courriel de confirmation)
  • Conservez ce favoris pour vous connecter sur votre nouveau réseau social! : https://framapiaf.org
  • Pour étudier ou même contribuer à ce projet : de la page https://joinmastodon.org/ sélectionner “Code source”:

Expérimentations pendant l'atelier

  • Pour correspondre avec les membres de LinuQ, vous devez connaître les identifiants et l'instance Mastodon où la personne a un compte :
    • Si la personne est sur la même instance que vous, cherchez seulement son identifiant
    • Si la personne est sur une autre instance que vous, ajoutez d'abord le nom de cette instance devant son identifiant
  • Voici les membre LinuQ ayant un compte Mastodon :
    • membre - nom public - @identifiant@instance
    • Jean Leblond - Jean Leblond - @foxtrot@framapiaf.org
    • Daniel Pascot - Daniel Pascot - @pada@framapiaf.org
    • François Pelletier - François Pelletier - @francoispelletier@framapiaf.org
    • Sylviane Bonnet - Sylb - @sbonnet@mastodon.zaclys.com
  • Cliquez sur l'image ci-dessous pour mieux voir des exemples de pouets :

Voici des suggestions :

  • Modifiez votre profil (nom public, description, image de profil)
  • Recherchez un autre membre par son identifiant (vous recevrez une notification à l'effet que cette personne vous suit)
  • Suivez réciproquement ce membre
  • LOL (à suivre, démonstration entre membres à l'atelier) :-P
  • On le présente à la JLL (Journée du Logiciel libre) du 15 septembre 2018 ?
  • Des volontaires? 8-o :-\ :-P

framasphere-1.jpg

  • On se choisit un noeud Diaspora (prêt des valeurs de LinuQ),
  • Les membres s'y créent un compte
  • On simule les membres d'une famille qui échangent sur ce réseau social “libre, respectueux et décentralisé”

Expérimentations pendant l'atelier

Voici des suggestions :

  • LOL (à suivre, démonstration entre membres à l'atelier) :-P
  • On le présente à la JLL (Journée du Logiciel libre) du 15 septembre 2018 ?
  • Des volontaires? 8-o :-\ :-P

Au Canada, il existe un commissaire à la protection de la vie privée

https://www.priv.gc.ca/fr/a-propos-du-commissariat/qui-nous-sommes/commissaire-a-la-protection-de-la-vie-privee-du-canada/

Mais la loi ne lui accorde pas de pouvoir.
Vous pouvez signer cette pétition pour que la législation soit améliorée:

https://act.openmedia.org/pipeda en anglais seulement

Le groupe OpenMedia est un groupe de pression pour la liberté du web.

GAFAM : initiales de Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft

  • Google Doc → FramaPad Un logiciel libre qui garantit la non-exploitation de vos données personnelles
  • Doodle  → Framadate Organiser des rendez-vous simplement, librement.
  • Google → Qwant Moteur de recherche qui annonce ne pas tracer ses utilisateurs afin de garantir la vie privée et se veut neutre dans l'affichage des résultats.
  • YouTube → PeerTube Partage de pair à pair

“Autre idée : essaimer les « Chatons » sur la Toile. Ces collectifs d’hébergeurs alternatifs, transparents, ouverts, neutres et solidaires (Chatons, donc) permettent de relocaliser les données et d’en reprendre le contrôle. Des sortes d’Amap numériques qui fournissent des services numériques (fournisseur d’accès, hébergement…), où les associations et les citoyens pourront mener leur vie numérique, gérer leurs sites, échanger sans être pillés par les Gafam. L’un des pionniers en la matière, c’est Infini, financé par la mairie de Brest. Les militants de l’alter-Net veulent aussi développer un logiciel, YunoHost, pour permettre à tous, sans bagage technique, d’avoir son propre serveur chez soi. Un lieu où l’on pourrait baser ses e-mails, ses agendas, etc. Le monde sans les Gafam existe déjà, il n’y a qu’à le soutenir.” Source: https://www.humanite.fr/degoogliser-internet-oui-mais-en-agissant-autrement-651759

  • vie-privee/exit_facebook.txt
  • Dernière modification: 2019/04/27 11:43
  • par jean_leblond